DSCN2866

ceci n’est pas inventé, c’ est ma vraie  histoire.

 

N’hésitez pas a laisser vos commentaires,sur mes articles.Merci.

 

J’avais dix ans, je dormais avec un de mes  frères.

Il était très souvent en train de se masturber et un soir, il m’a demandé de le sucer. Je lui ai dit: « Mais c’est poison! ». Mais je me suis exécuté. La nuit d ‘après, il s’est masturbé a côté de moi, il s’est collé derrière moi, et il a entré son sexe en moi. Je n’ai montré aucune résistance mais je me souviens d’avoir eu très mal et d’avoir saigné.

Quarante-six ans ont passé, tout est intact dans ma mémoire. Mais je n’ai pas de haine envers lui, ni de colère. Je me suis souvent posé la question… « Est-ce que c’est pour cela que je suis gay? ». Finalement, je crois que non. Cette histoire, quand j’y pense , je me dis que ce n’est pas important, c’ est loin.

Je pense surtout à ma mère. Je me souviens du petit lit où je dormais dans la chambre de mes parents, où cette nuit je n’ai pas fermé l’œil. J’étais terrorisé, je n’ai pas dormi de la nuit, de peur que mon père frappe encore ma mère. Je pensais aussi à mes frères qui dormaient dans la pièce à côté… Tout en écrivant, je revois tout comme si c’était aujourd’hui. Nous étions douze frères et sœurs. On était encore cinq à la maison. Mon père buvait beaucoup et le soir, quand il rentrait du travail, il frappait tout le monde. Nous, mais surtout ma mère, car, courageusement, elle lui tenait tête. Fragile et mince comme elle l’était, elle se retrouvait souvent à terre. Je la revois encore, c’est un des jours le plus terribles de ma vie… Nous étions dans une misère noire et les autorités avaient décidé de nous enlever à nos parents. Mon petit frère Patrick, mon autre frère Jean -Pierre et moi, étions avec ma mère. Nous ramassions des pissenlits car il fallait bien manger… Je revois ma mère pleurer, pleurer, car on voulait nous séparer d’elle. Tout en écrivant, les larmes me montent aux yeux, j’ ai du mal à me contenir.

Devant tant de violences faites à ma mère, avec mon frère Jean-Pierre qui a juste 2 ans de moins que moi, nous avions décidé de tuer mon père, mais malheureusement nous étions impuissants.

François

A suivre

Cet article a été posté le Lundi 17 novembre 2014 at 00:00 et est rangé sous Mon enfance assassinée. Vous pouvez Laisser un commentaire et de suivre toutes les réponses à cet article à travers le Flux RSS 2.0.

7 commentaires Laisser un commentaire

    magalianne a dit :

    19 juin. 2008

    je sais tres bien ce qu on ressens en voyant notre pere frapper notre maman j ai vecu cela aussi
    cette impuissance a ne pouvoir l as defendre
    ca devrait etre interdit de faire vivre ca a un enfant

    l'ami du net a dit :

    25 juil. 2008

    on ne nait pas gay mais on le devient,
    vous etes devené comme vous comme ça parce que tu ne veux pas devenir comme votre pere, tu es gay parce que tu ne veux pas faire souffrir la femme comme votre mere as souffré,
    je pense

    omar reda ttazi a dit :

    3 août. 2008

    oui,c’ vrais une enfance assassinée……….
    t’a bcp soufrire.je suis vraimment navrée a tous ce qu’il est passé a vous…….

    === tu es trés courageux,par ce que t’a raconté cette horible histoire=====
    ___j’ai bcp des sentiments mais j’ai pas de mots___

    je sent ta soufrire crois moi,par ce que moi aussi j’ai un enfance assassinée………comme toi a quelques cotés…..

    John a dit :

    16 mar. 2009

    Oui François, je comprends tres bien ton histoire, moi meme j’ai vecu un peu la meme, avec un pere qui buvait, scandal sur scandal envers ma mere, c’est comme nous les enfants, n’avons jamais eu de pere, tout le temps terrifiés des sa presence a la maison,
    J’en ai beucoup a dire mais je n’ai pas la force et le courage comme toi de tout dévoiler ici mais ton histoire ressenble beaucoup a la mienne etant enfant et meme jusqu’a l’age de 21 ans ou je suis partis de la maison et sans regrets…..
    A suivre…………..Tu as été tres courageux……

    John

    halim a dit :

    18 déc. 2009

    salam fronçois ,
    j’ai lus ton article ou bien ton histoire d’enfance , t’a sooffrais autant , un autre c’est incident lui rendu un criminelle .

    Sauterelle a dit :

    4 avr. 2011

    Ton courage me touche, j’en es les yeux mouillés je t’embrasse très fort tu as tout compris dans l’écriture
    de mon coté je n’arrive pas a mettre sur papiers,je préfère en parler avec les personnes concernées si bien sur c’est possible.Des bisous tendre. Sylvie alias sauterelle

    mary lou a dit :

    20 mar. 2015

    c est tres courageux de raconter ton histoire moi qui la connais je pense que cela t a aidais psychologiqement suis de tout cœur avec toi biz

Laisser un commentaire Se connecter

theworldofdd |
missyoura |
Kidal-blog: site d'informat... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | vision libre
| jacquemiche2
| Autrement